Fitzgibbon veut plus de formation et non plus d’immigration

Dernière mise à jour : 30 juin


Photo: Journal de Québec
Photo: Journal de Québec

Source: Journal de Québec | Martin Laroque

La pénurie de main-d’œuvre ne justifie en rien une augmentation du nombre d’immigrants, a martelé hier le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon. « Je rejette l’adéquation qui est souvent faite entre la pénurie de main-d’œuvre et l’augmentation [...] de l’immigration », a-t-il déclaré dans un discours devant quelque 400 gens d’affaires. Il y a quelques jours, le Conseil du patronat a demandé à Québec de faire passer à 80 000 le nombre d’immigrants admis annuellement. « Ce n’est pas souhaitable et ça n’arrivera pas », a lancé M. Fitzgibbon.



Abonnez-vous à notre blogue • Restez informé

Merci de vous abonner